« POPULISME », « POPULISTE » : CE QUI SE CACHE DERRIÈRE CES TERMES RESSASSÉS PAR LES MÉDIAS. DANS LE CONTEXTE DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE, LA CFDT DÉCRYPTE ET LIVRE SON ANALYSE. Notre pays est confronté à une conjonction de crises et de menaces. Nos valeurs et nos modes de vie sont la cible de tous les extrémismes. La crise économique et sociale n’est pas terminée et continue à fragiliser individus et territoires. Notre société connaît également une crise de la démocratie sans précédent dont les premiers symptômes sont la défiance envers les institutions et les représentants politiques.

Après être devenue la première organisation syndicale au plan national dans le privé avec 26,37 % devant la CGT (24,85 %), la CFDT, dans ses secteurs de la communication, du conseil et de la culture est en progression : elle devance la CGT (CFDT : 27,1 %, CGT : 21,9 %) et réalise ainsi un score légèrement supérieur à la moyenne nationale.

Le 20 mars dernier, la CFDT a  interpellé les candidats à l’élection présidentielle 2017 (excepté celle du Front National) sur les grands défis qui se présentent à nous dans les années à venir. Trois candidats se sont prêtés au jeu du débat démocratique. Leurs réponses en pièces jointes

L’homophobie est encore bien trop forte actuellement dans nos entreprises, quel que soit le secteur d’activité. Les homosexuel.le.s, les transsexuel.le.s, les bisexuel.le.s, les interséxué.e.s souffrent d’un mal-être au travail important. L’accès à l’emploi, à l’évolution professionnelle, à l’égalité salariale… sont autant de priorités que la CFDT défend dans l’entreprise.

1. Pourquoi un tel évènement ?
Le 20 mai 2017, la confédération organise le Working Time Forum à destination des jeunes militants CFDT. Cet évènement sera un moyen pour les 800 invités attendus de participer au cahier revendicatif jeunes de la CFDT à partir de leurs expériences et aspirations. Avec des pédagogies originales et stimulantes, il leurs sera proposé d’imaginer le travail en 2030 et de définir quelle place aura le syndicalisme dans cet avenir à construire. Alors que cela pourrait faire peur, la CFDT fait le pari d’anticiper et de créer !
Cet évènement s’inscrit également dans la poursuite de la dynamique jeune confédérale. Après le Working Time Festival de 2015 et les différents Effervescence, la CFDT poursuit son travail pour permettre aux jeunes d’être force de propositions et de revendications. L’enjeu est de donner aux jeunes militants les clés pour affirmer dans leur travail les propositions de la CFDT. C’est important pour diffuser l’image d’un syndicat pragmatique et attractif auprès du public des jeunes salariés et en formation.

Le secrétaire général de la CFDT a présenté un état des lieux de la situation des Français au travail. Si plus des trois quarts aiment leur métier, la moitié considère être trop chargé professionnellement.

Jeudi, la CFDT fera passer un grand oral à quatre candidats à la présidence de la République (François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon via son représentant) et présentera dans la foulée les résultats de sa grande enquête intitulée "Parlons travail" réalisée auprès plus de 200.000 travailleurs. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité de la matinale d'Europe 1 pour analyser les donnés de cette étude.

Invité de France Inter le 13 avril 2017, Laurent Berger a rappelé que la "CFDT ne soutient aucun candidat à la présidentielle" tout en fixant des lignes rouges, notamment concernant ses valeurs.

Pour le secrétaire général de la CFDT, la clause qui impose le français sur les chantiers repose sur des "fondements xénophobes".

Après avoir réalisé une grande étude sur les Français et leur travail, la CFDT en a présenté les résultats jeudi. Laurent Berger, secrétaire général du syndicat a profité de son passage sur Europe 1 pour dénoncer le développement de "la clause Molière", cette clause qui impose de parler français sur les chantiers de construction que plusieurs régions dont l'Île de France ont récemment adoptée.

la CFDT a publié les premiers résultats de son enquête  « Parlons Travail ». Entre septembre et décembre 2016, 200 000 volontaires ont répondu à la centaine de questions posées par l’organisation syndicale, dont l’objectif était d’interroger les Français sur leur ressenti au travail. Benoit Hamon et François Fillon étaient invités à réagir à cette étude.

77% des Français aiment leur travail. Un pourcentage particulièrement élevé, qui ressort de l’enquête « Parlons Travail », réalisée par la CFDT. « Ce n’est pas parce qu’on aime son travail qu’on ne doit pas travailler dans de bonnes conditions », tempère Hervé Lanouzière, directeur général de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact). Des propos qui font écho aux autres chiffres de l’enquête, et notamment au 37% des répondants qui affirment avoir déjà fait un burn-out.

1
2
3
4
5
6
7
8
9

  • Chiffres clés
  • Journaux
    Dans la presse
  • Textes juridiques
    Textes juridiques
  • photos et vidéos de la CFDT
    Photos - vidéos

Actualités

B2S
Depuis JANVIER 2017 Nous sommes devenus B2S CRM 03. Nous ne sommes plus dans le GROUPE Fnac-Darty, nous sommes devenus des salariés du GROUPE B2S....
DTSI
Figurant à l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, le principe de liberté d’expression est repris aux articles L.1132-1...
Téléperformance
C’est un séisme dans le paysage syndical et nous en sommes FIERS ! Cette 1ère place confirme que notre type de syndicalisme, capable de regarder la...
Arkadin
Dialoguer pour construire autrement Procéder concrètement pour tous Stabiliser et Soutenir Tournez la page et découvrez vos futurs représentants !
Groupe ORANGE
Résultats 2016 et stratégie 2017 (point d’étape Essentiels2020) Notre stratégie porte ses fruits et Orange est même en avance sur le plan qu'elle s'...
Arcueil Orange Village
Résultats 2016 et stratégie 2017 (point d’étape Essentiels2020) Notre stratégie porte ses fruits et Orange est même en avance sur le plan qu'elle s'...