Il occupe un tiers de nos vies mais qui sait ce qu’il signifie pour chacun de nous et comment nous le vivons ?

Pour le savoir, la CFDT lance la plus grande enquête interactive sur le travail jamais réalisée en France. L’objectif : collecter des milliers de réponses afin de redonner de la voix aux travailleurs dans le débat public. L’enquête accessible sur parlonstravail.fr, c’est un questionnaire en ligne ouvert à tous ceux qui ont un avis sur le travail : salariés du privé ou de la fonction publique, intérimaires, autoentrepreneurs, étudiants, stagiaires, demandeurs d’emploi, retraités... Pour participer, il suffit de se connecter au site grâce à un ordinateur, une tablette ou un smartphone, et de répondre au questionnaire ludique et accessible. Le dispositif a pour objectif de collecter jusqu’en janvier 2017 des millions de réponses sur le thème du travail. Comment est-il ressenti, voulu, investi ? A-t-il du sens et si oui, lequel ? Que met-il en jeu individuellement et collectivement ? Quel est son impact sur la santé des personnes ? Leur vie privée ?

Validée pour l’essentiel par le Conseil constitutionnel, à quelques réserves d’interprétation et censures partielles près, la loi Travail a été promulguée au cœur de l’été. L’heure des travaux pratiques a désormais sonné.

C’était une décision très attendue. Le 4 août, le Conseil constitutionnel a donné son feu vert à la promulgation de la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels adoptée le 21 juillet au Parlement. « Toutes les dispositions clés de la loi ont été validées », s’est félicité la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Sur la forme, les Sages de la rue Montpensier ont jugé que la procédure parlementaire suivie a été conforme aux conditions posées pour l’utilisation de l’article 49.3 de la Constitution et le droit d’amendement respecté. Sur le fond, le Conseil constitutionnel a censuré quelques dispositions à la marge et apporté des réserves d’interprétation sur certains articles.

Pas moins de 76 événements partout en France sont au menu de la 18e édition de la campagne Saisonniers ! L’occasion, aussi, de renforcer la proximité avec les salariés des TPE, dont les élections professionnelles se tiennent en fin d’année.

Vingt et une étapes pour le Tour de France 2016, 76 événements pour la campagne Saisonniers… L’été de certains militants va être sportif ! Cette 18e édition de la campagne Saisonniers, qui a mobilisé 14 organisations dont 4 fédérations – Services, Santé-sociaux, Agroalimentaire (FGA) et Communication, conseil, culture (F3C) –, va se dérouler partout en France, à la rencontre des salariés saisonniers. Et par la même occasion des salariés des TPE, dont les élections professionnelles vont se tenir à la fin de cette année. « C’est souvent le même public », indique Karine Foucher, de la CFDT-Bretagne.

En réaction à la diffusion d’un tract “Ensemble pour la modernisation du dialogue social” faisant état d’un projet de fusion entre la CFDT et le MEDEF, la Confédération a décidé de réagir fermement pour identifier et faire condamner les auteurs de ce tract mensonger.
Une plainte contre X a donc été déposée auprès du Procureur de la République de Paris, pour faux et usage de faux, compte tenu de l’imitation de la signature de Laurent Berger, et pour contrefaçon de marque, pour ce qui est de la reproduction non autorisée du sigle et du logo CFDT (déposés à l’INPI). Ce dépôt d’une plainte pourra permettre d’ouvrir une enquête et d’identifier les responsables de ces agissements. Nous demandons à tous les responsables CFDT qui seraient interpellés sur la diffusion de ce tract d’en dénoncer fermement le caractère mensonger.

La Confédération a été alertée sur la diffusion d’un document faisant état d’un projet de fusion entre la CFDT et le MEDEF (voir en pièce jointe). Il s’agit bien évidemment d’un tract mensonger qui participe à la campagne d’intoxication et de désinformation qui vise la CFDT depuis plusieurs semaines. Nous étudions les voies juridiques permettant de s’opposer à la diffusion de ce tract dont les auteurs ont usurpé le logo de la CFDT et la signature de son secrétaire général. Nous demandons à tous les responsables CFDT qui seraient interpellés sur la diffusion de ce tract d’en dénoncer fermement le caractère mensonger.

L’attentat effroyable commis à Nice, hier soir le jour de la Fête Nationale,  plonge une fois de plus notre pays dans la consternation et la tristesse.

Cette attaque vise délibérément la République et ses valeurs. Nous nous inclinons devant les victimes et exprimons toute notre solidarité avec les familles, avec ceux qui ont été blessés au cours de cet acte de haine.

Une circulaire précise le fonctionnement du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) pour les entreprises. Et valide sa mise en œuvre complète à compter du 1er juillet 2016.

« Le compte pénibilité est en marche », se réjouit Hervé Garnier, le secrétaire national chargé du dossier. Cette fois-ci, le gouvernement sera resté sourd aux protestations d’un patronat résolu à obtenir un moratoire sur la pleine application du compte pénibilité. Le 21 juin, une instruction des ministères du Travail et des Affaires sociales est en effet venue détailler la nature des obligations des employeurs concernant la mise en œuvre et le fonctionnement du C3P.

De nouveaux amendements au projet de loi El Khomri ont été adoptés en commission des affaires sociales à l’Assemblée, en particulier sur le rôle des branches, mais également par le gouvernement lors du 49.3.

C’est bientôt le terme d’un parcours semé d’embûches. Adopté par le biais d'un nouveau 49.3 à l'heure même où les députés devaient entamer leurs débats en séance publique, ce 5 juillet, le projet de loi El Khomri arrive au bout de son parcours législatif : après un bref retour au Sénat en nouvelle lecture, il devrait être définitivement adopté par les députés le 20 juillet – sa promulgation définitive restant soumise à l’avis du Conseil constitutionnel si celui-ci était saisi, ce qui paraît hautement probable.

Et il tient à la rappeler : « La CFDT a toujours souhaité que la branche ait un rôle dans l’établissement des règles qui régissent les salariés et les entreprises ». Au cours de sa rencontre, le gouvernement aurait ainsi donné des « précisions sur le fait que la branche demeure évidemment dans l’ordre social et a toujours un rôle ».

1
2
3
4
5
6
7
8
9

  • Chiffres clés
  • Journaux
    Dans la presse
  • Textes juridiques
    Textes juridiques
  • photos et vidéos de la CFDT
    Photos - vidéos

Actualités

SÉCURISER LES LOYERS POUR FACILITER L’ACCÈS À L’EMPLOI Les partenaires sociaux d'Action Logement lancent un service de cautionnement gratuit de...
CSE - CCE
Après un bel été, voici venu le temps de la rentrée !! Ce CCUES du mois d’août nous a, une fois encore, apporté son lot d’informations : Stratégie...
DO Etat-Major
Après un bel été, voici venu le temps de la rentrée !! Ce CCUES du mois d’août nous a, une fois encore, apporté son lot d’informations : Stratégie...
UAT
Après un bel été, voici venu le temps de la rentrée !! Ce CCUES du mois d’août nous a, une fois encore, apporté son lot d’informations : Stratégie...
UIA
Après un bel été, voici venu le temps de la rentrée !! Ce CCUES du mois d’août nous a, une fois encore, apporté son lot d’informations : Stratégie...
UI Est
Après un bel été, voici venu le temps de la rentrée !! Ce CCUES du mois d’août nous a, une fois encore, apporté son lot d’informations : Stratégie...