Accueil » Contenu » PART VARIABLE DES CADRES ET BAROMÈTRE SALARIÉS

PART VARIABLE DES CADRES ET BAROMÈTRE SALARIÉS

La double peine

Lors de la remise de leur Part Variable du S1 2019, les collègues cadres de nombreuses entités se sont vus expliquer que cette Part Variable était moins bonne du fait des mauvais résultats du Baromètre Salarié.

Un montant de Part Variable lié au baromètre !
La CFDT s’indigne que le montant de la Part Variable des cadres, qui ne sont ni « leader », ni « executive », soit lié à un objectif de bons résultats du Baromètre salarié.
Ainsi, alors même que ses conditions de travail se dégradent du fait des réorganisations, du manque d’effectifs ou encore de l’intensification du travail et qu’il ne dispose pas des leviers et de l’autonomie nécessaire pour agir en local, un cadre devra taire son mal-être s’il ne veut pas voir baisser sa PVM. Bel exemple de double peine !
Pour la CFDT, s’appuyant sur la jurisprudence, une « clause contractuelle de variation de la rémunération en fonction d’éléments dépendant de la volonté de l’employeur » est illicite.

randomness