Laurent Berger attend "des mesures justes et sociales, pas des mesures d’économies" après la restitution du grand débat

"J’attends des mesures justes et sociales, pas des mesures d’économies", a expliqué Laurent Berger, lundi 8 avril sur France inter, alors que le Premier ministre Edouard Philippe tire ce même jour le bilan du grand débat national lancé face à la crise des "gilets jaunes".

DIRECT. "Gilets jaunes" : après le grand débat, "toute frilosité" dans les décisions serait "impardonnable", déclare Edouard Philippe "Ce que j’attends, c’est une ligne claire sur l’écologie et la justice sociale et des mesures concrètes qui initient le chemin, a détaillé le secrétaire général de la CFDT. Des mesures en termes de rénovation thermiques des logements, de chèque mobilité pour les travailleurs, une réflexion sur la fiscalité et la contribution des plus hauts revenus." Laurent Berger s’est également dit surpris par les premiers enseignements de la restitution du grand débat national. Seulement 10% des répondants au questionnaire en ligne ont réclamé le rétablissement de l’impôt sur la fortune (ISF) et beaucoup sont favorables à un durcissement des conditions d'accueil des migrants, par exemple. "Objectivement ça me surprend", a réagi le secrétaire général de la CFDT. "Le débat a beaucoup porté sur l’ISF. Ce qu’il faut que ce gouvernement comprenne, c’est qu’il y a une attente que les plus hauts revenus contribuent davantage", selon Laurent Berger. "L’évolution de l’ISF en même temps que la baisse des APL, cela a été un choc parce qu’on a eu le sentiment que l’effort était pour la grande masse et les avantages pour les très riches" poursuit le leader de la CFDT. "Il faut rééquilibrer ça et il faudra une mesure pour que les plus hauts revenus contribuent davantage à la solidarité nationale."

vidéos: