Etat, patrons, syndicats : travailler ensemble !

Cette semaine, une réflexion sur le travail, sa définition, sa durée, sa place dans nos vies, ses transformations rapides et surtout son avenir. Qu’en sera-t-il dans les prochaines décennies ? Peut-il devenir autre chose, à quelles conditions ? Avec Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT.

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, le travail a subi de grandes transformations avec la croissance des contrats alternatifs aux CDI, la fin de l’emploi à vie, le recours croissant au travail indépendant et aux sous-traitants. La gouvernance, l’organisation du travail et les relations sociales au sein des entreprises et des administrations s’en trouvent déstabilisées. Comment répondre aux interrogations nouvelles ? Où sont les attentes ?

Une enquête récente, à la demande de la CFDT, fait apparaître une vision assez éloignée des stéréotypes : un travail vécu comme seules contrainte, souffrance et exploitation. Outre une rémunération décente, il est beaucoup question dans les vœux exprimés, de respect, d’écoute et de plus d’autonomie. Des pistes encore trop peu explorées ? On en parle avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.

Je crois que dans une société, il faut s'engager si on veut la faire évoluer. Le travail, c'est très fort dans la vie d'un individu [...]Et je crois encore que la façon dont on vit au travail, dont on est respecté, dit des choses sur la façon dont on veut vivre et s'engager dans la société. 

Organisation du travail : c'est le seul sujet sur lequel les travailleurs n'ont pas leur mot à dire. Il n'y a pas vraiment de négociations sur l'organisation du travail.

(A propos des travailleurs dans les Ehpad - établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Cela devient plus dur lorsqu'on a l'impression de faire un travail invisible et de courir après le temps.

La robotisation, dans les usines automobiles, par exemple, a été extrêmement bénéfique sur les conditions de travail, mais, cela a été discuté. Chez Renault, il y a eu beaucoup de discussions sur la qualité du travail, sur l'organisation, sur les équipements individuels et collectifs. Oui, la robotisation va avoir un impact sur l'emploi, de même que la transition écologique. 

Il est nécessaire de fermer les centrales à charbon, mais cela ne veut pas dire que les salariés de ces centrales doivent en subir les conséquences. Il faut imaginer d'autres activités sur le site (des contrats de transition écologique) [...] A Fos-sur-mer, c'est deux fois plus de maladies chroniques et de cancers chez les habitants, à cause de cette activité. 

 

vidéos: 

randomness