GAZA La CFDT condamne la répression meurtrière

A Gaza, la marche du 30 mars qui se voulait pacifique s’est soldée par 17 personnes tuées et 757 personnes blessées par des tirs de snipers de l’armée israélienne.  
Contrairement à ce qu’affirme le gouvernement israélien, l’appel à cette « marche du retour », le long de la clôture séparant Gaza d’Israël, qui commémorait l’exode des Palestiniens en 1948, n’était pas issu de mouvements armés palestiniens.L’usage d’armes létales n’était aucunement justifié. A aucun moment, les forces militaires israéliennes ont été mises en danger. Soupçonnant un nouveau crime de guerre, le secrétaire général des Nations unies et les représentants de la diplomatie européenne ont demandé la constitution d’une enquête indépendante. Cette demande a finalement été rejetée par les Etats-unis. La CFDT condamne ce massacre et l’attitude du pouvoir israélien qui bafoue les droits humains élémentaires et le droit international. Elle appelle toutes les forces de paix à s’unir pour mettre fin au blocus de Gaza et pour que s’ouvrent de véritables négociations pour le devenir de deux Etats indépendants.

Document(s) : 
randomness