90% du jus pour les actionnaires 100% des pépins pour les salariés

Orange annonce les meilleurs résultats France depuis 9 ans. Pour la CFDT, ils sont dus au travail de tout le personnel malgré une pression accrue par la baisse des effectifs (≈ 4%). La CFDT regrette que malgré ses excellents résultats, Orange choisisse de ne pas améliorer l’abondement du Plan d’Épargne Retraite Collectif (PERCO) et privilégie l’augmentation du dividende pour environ 133M€ supplémentaires. Le dividende total ponctionne près de 90 % du résultat net.

Actionnariat salarié : Objectif très subtilement divisé par 2 ! Si l’actionnariat salarié permet à l’entreprise d’intéresser ses salariés et de les fidéliser, pour la CFDT il contribue aussi à la stabilisation de l’actionnariat et à l’accès du personnel aux bénéfices réalisés par l’entreprise. Récemment, Stéphane Richard a annoncé qu’il souhaitait que l’actionnariat salariés se développe, pour passer de 8,53 % à 10% des droits de vote. Pour la CFDT, il s’agit en réalité d’un puissant rétropédalage puisqu’il renonce à son objectif initialement affiché de « 10% du capital soit détenu par les salariés » (5% environ à ce jour). D’autres opérateurs sont beaucoup plus ambitieux dans le domaine (le personnel de Bouygues détient plus de  17,6 % du capital de leur entreprise et 23,9% des droits de vote…).